La filière mobilité aérienne urbaine francilienne a été lancée, mercredi 30 septembre 2020, sur l’aérodrome de Pontoise (Val d’Oise) par la Région Île-de-France, le Groupe ADP, et le groupe RATP. Ce projet passe par l’implantation d’une zone de test à l’aérodrome de Pontoise et l’ouverture d’un appel à manifestation d’intérêt. Volocopter, un pionnier de la mobilité aérienne urbaine, a pu présenter et tester son véhicule électrique à décollage vertical, VoloCity.

Dans le contexte de transition environnementale du transport aérien et de relance économique du secteur, la Région Île-de-France, le Groupe ADP et le groupe RATP partagent l’ambition de développer une filière mobilité aérienne urbaine, autour du véhicule à décollage vertical. Aussi, les partenaires ont souhaité réunir toutes les conditions pour rendre possible l’émergence de ce nouveau mode de transport complémentaire aux modes existants, qu’ils soient de personnes ou de marchandises.

Par ailleurs, la perspective des Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 constitue une opportunité exceptionnelle de mobilisation d’une filière, afin de positionner l’Île-de-France comme une référence sur le marché mondial de la mobilité aérienne urbaine. Volocopter, constructeur de véhicules électriques à décollage vertical, pionnier de la mobilité aérienne urbaine, vient soutenir cette ambition grâce à ses 9 ans d’expérience dans le domaine de l’aviation.

Une zone de test grandeur nature sur l’aérodrome de Pontoise – Cormeilles-en-Vexin

Face aux défis posés par cette nouvelle forme de mobilité en matière d’usage, d’acceptabilité, de réglementation, de technologies et d’industrialisation, la méthode choisie est une zone de test à l’aérodrome de Pontoise – Cormeilles-en-Vexin, bénéficiant ainsi d’un environnement aéronautique réel et sécurisé, en configuration périurbaine, à 35 Km au nord de Paris. Au premier semestre 2021, les aménagements nécessaires seront effectués, du côté piste, puis du côté des espaces d’embarquement à l’intérieur des bâtiments (adaptations de zones de stationnement, accueil des systèmes de recharge électrique, marquage au sol). Ainsi, à partir de juin 2021, avec le soutien de l’Agence Européenne de la Sécurité Aérienne (AESA), et d’Eurocontrol, l’organisation européenne pour la sécurité de la navigation aérienne, les opérations de stationnement, de décollage et d’atterrissage pourront être testées en situation aéronautique réelle, ainsi que les opérations autour du véhicule, que ce soit la maintenance ou la recharge électrique.

Lancement d’un Appel à Manifestation d’Intérêt (AMI) international

Par ailleurs, afin de fédérer dans la durée en Île-de-France, un écosystème de grands groupes, PME, start-ups, laboratoires et universités, un appel à manifestation d’intérêt d’envergure mondiale est lancé, avec le soutien de l’agence Choose Paris Region, en charge de l’attractivité et de la promotion internationale de la région Île-de-France, mobilisant ainsi son réseau international et son expertise technologique. Les candidatures seront ouvertes dès le 1er octobre et jusqu’au 13 novembre 2020, via le site www.reinventairmobility.fr, et les projets retenus seront annoncés le 18 décembre 2020.

Comme le souligne Edward Arkwright, Directeur général exécutif du Groupe ADP, « nous souhaitons aujourd’hui explorer et rendre possible le développement de tous les futurs de l’aviation, décarbonée et innovante. La mobilité aérienne urbaine, avec le véhicule électrique à décollage vertical, va pouvoir dorénavant accélérer son développement, à travers l’implantation d’une zone de test inédite en Europe sur notre aérodrome de Pontoise. Aux côtés de la Région Île-de-France et du Groupe RATP, en associant nos infrastructures, nos savoir-faire en matière de mobilité, et notre ancrage territorial, et à travers le lancement d’un appel à manifestation d’intérêt international, nous sommes prêts à fédérer un écosystème unique en Île-de-France ».

L’appel à manifestation d’intérêt s’articule autour de cinq thématiques couvrant l’ensemble des composantes de la mobilité aérienne urbaine :

Volocopter pourra s’appuyer sur ses expériences de vols réussis à Dubaï, Singapour ou encore Helsinki, et est ainsi le premier acteur industriel à se positionner comme partenaire.

Cet article Cormeilles-en-Vexin, zone de test de la nouvelle filière Mobilité Aérienne Urbaine est apparu en premier sur Contact Entreprises.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *