Difficile d’y voir clair avec les nouveaux protocoles mis en place depuis ce week-end… Quels sont les établissements ouverts et ceux qui seront fermés alors que débutent les vacances de la Toussaint ? un casse-tête pour toutes les salles de loisirs et leurs gérants. Zoom sur quelques adresses du Val d’Oise, ce qui sera autorisé et ce qui ne le sera pas.

Que dit la préfecture : « Les activités physiques et sportives sont interdites dans les salles couvertes des établissements recevant du public (gymnases, clubs de fitness, salles à usages multiples, salles de sport et piscines couvertes), quelle que soit l’activité pratiquée. L’accueil des mineurs y est possible, que le cadre soit scolaire, associatif ou privé, tout comme celui des sportifs professionnels ou de haut niveau, des activités sportives participant à la formation universitaire, ainsi que des personnes munies d’une prescription médicale ou présentant un handicap. »

Dans les faits, des lieux de loisirs, considérés comme salles de sport, vont devoir fermer leurs portes aux personnes majeures. C’est le cas de Koezio, qui reste ouvert avec un accès aux expériences uniquement réservé aux mineurs, jusqu’au 16 novembre. Les ados pourront tester seuls, sans leurs parents, le nouvel escape game en réalité virtuelle (le monde de Prince of Persia), mais les accompagnants adultes seront priés d’attendre dans le hall. « Cela s’applique pendant les vacances de la Toussaint, précise Romain Berland, directeur du site. Quand les scolaires auront repris le chemin de l’école, le site restera probablement fermé en semaine et ouvert uniquement le week-end, puisque les entreprises ne seront plus autorisées à fréquenter le lieu. »

Même combat chez Jump Park à Beauchamp. « L’activité sera réservée aux mineurs, avec une fermeture des portes à 20h30, alors qu’habituellement, nous sommes ouverts jusqu’à 22h,indique-t-on chez Jump Park. Il sera toujours possible, pour les moins de 18 ans, de tester la nouvelle attraction, baptisé le Vex, l’expérience ultime de la VR en groupe ou solo. Des sessions d’aventures virtuelles permettent d’affronter des zombies, de résoudre des énigmes ou de voyager sur la lune au cours de parties de 15 ou de 30 minutes. Les participants, équipés d’un ordinateur dans le dos et d’un gilet vibrant, se déplacent sur une plateforme à vérins, avec du vent, pour une expérience complète et des émotions garanties.

Chez GO Park, les décisions prises suivent la même direction. Les activités intérieures (paintball, foot, Foot bulles…) sont fermées aux adultes mais restent ouvertes aux mineurs. En revanche, les activités extérieures sont accessibles à tous. « Les directives sont floues et il est très compliqué d’obtenir des précisions de la préfecture, souligne Christophe Tailliandier. Qui plus est, nous avons eu très peu de temps pour nous organiser dès la parution du décret. Comment fait-on quand on a des réservations et qu’il faut chambouler une organisation complète le midi pour le soir ? Le téléphone n’a pas cessé de sonner ce week-end, car les gens s’interrogeaient. En revanche, ce début de semaine est beaucoup plus calme. Nous sommes évidemment inquiets pour l’avenir. GO Park existe depuis 20 ans, nous avons une assise solide, mais nous employons une trentaine de salariés, ce qui n’est pas rien. Il serait extrêmement compliqué de supporter un nouveau coup d’arrêt. Aujourd’hui, l’activité continue, bien que nous allons accuser un manque à gagner évident, puisqu’une partie des activités va être amputée. Néanmoins, cela ne nous arrête pas dans notre projets puisque de gros travaux sont prévus l’année prochaine, avec de nouvelles activités et une grosse réorganisation du site. »

Par ailleurs, précisons que le décret procède à une série de fermeture d’établissements recevant du public. Parmi ceux-ci les bars, les établissements flottants, les bars à chicha, les salles de jeux, les salles de danses, les foires et salons, les salles des fêtes et les salles polyvalentes. Les bowlings ne devraient donc théoriquement pas restés ouverts.

A noter que les piscines par exemple se réorganisent pour proposer plus de stages aux enfants de 6 à 10 ans pendant les vacances scolaires, dispensés par les maîtres-nageurs sauveteurs. De nouvelles sessions sont organisées pour les débutants, comme c’est le cas au sein des piscines de Val Parisis, elles aussi fermées au public pour 4 semaines minimum sauf, notamment, pour les activités encadrées recevant des mineurs (scolaires, centres de loisirs, clubs, associations et activités en régie) :  https://www.valparisis.fr/even…/apprentissage-de-la-natation

 

 

 

 

 

 

Cet article Toussaint : quels sont les loisirs qui restent ouverts durant ces vacances ? est apparu en premier sur Contact Entreprises.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *